Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici
HTML content

Informations Coronavirus Covid-19


Pour tout examen, vous êtes prié(e) de vous présenter, dans la mesure du possible, seul(e) à votre rendez-vous, et avec un masque ou à défaut une écharpe vous couvrant le nez et la bouche.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, nous avons décidé de vous laisser repartir sans commenter vos résultats. Vous pourrez les récupérer via une adresse internet qui vous sera propre et spécifique.

En cas de fièvre, toux, difficultés respiratoires et si vous craignez d'être porteur du coronavirus Covid-19, rester chez vous et contacter votre médecin traitant.

Pour toute information concernant le Covid-19, composez le 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou connectez-vous à www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Continuez d'adoptez les gestes barrières (lavages soigneux et répétés des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, distance entre personnes d'au moins 1 mètre, pas d'embrassade ni de serrage de mains, etc…).

En fonction de l'évolution de la situation, nous vous communiquerons d'éventuels changements.

Loading color scheme

ARTÉRIOGRAPHIE

QU'EST CE QU'UNE ARTÉRIOGRAPHIE ?

L'artériographie est une intervention pratiquée par un radiologue et est faite sous guidage radiologique qui va permettre d'opacifier les artères du corps humain en injectant un produit de contraste directement dans les artères.

QUELLE SONT LES INDICATIONS ?

Elles sont multiples mais cet examen est de moins en moins pratiqué depuis l’avènement du scanner et de l'irm ciblant les artères :

  • bilan des artères des jambes dans le cadre de douleur, d’ischémie , d’ulcère ne cicatrisant pas , de difficulté à la marche avec des crampes.
  • bilan des artères des membre supérieurs dans le cadre d’ischémie, de trouble trophique au niveau des doigts, d’ulcère ne cicatrisant pas.
  • bilan d’anévrisme.

QUELLES SONT LES CONTRE INDICATIONS ?

Les contre indications absolues :

  • les troubles graves de la coagulation sanguine.

Les contre indications relatives pour lesquelles des précautions particulières seront prises :

  • l’allergie à l'iode ,
  • la grossesse ,
  • l'insuffisance rénale.

COMMENT SE DEROULE LE GESTE ?

Préalablement au geste, en dehors de l’urgence, une consultation avec le radiologue ou le spécialiste est prévue. Il vous délivrera toutes les informations nécessaires concernant ce geste, ses indications, son déroulement et ses risques. Il sera important d'apporter vos dossiers d'imagerie.
Si vous avez des traitements anticoagulants ou antiagregants, un protocole particulier sera mis en place en accord avec votre médecin traitant et/ou cardiologue.En effet ces traitements favorisent les saignements.

Il vous sera prescrit une prise de sang afin d'éliminer les problèmes rénaux et les problèmes de coagulation sanguine.
Une hospitalisation d’une journée est prévue pour effectuer le geste.
Si vous tombez malade dans les deux jours précédant le traitement, il est important de prévenir le radiologue en effet il se peut que l'intervention doive être reportée.
Selon le geste , une consultation préalable auprès d'un anesthésiste peut être nécessaire.

Le jour du geste, Il est important d'être à jeun.Vous pouvez prendre vos médicaments habituels avec une gorgée d'eau 2h avant l'intervention, en accord avec le protocole établi au préalable avec le radiologue et ou l'anesthésiste.
Il sera important d'amener votre dossier administratif ( carte de sécurité sociale, de mutuelle, les prescriptions) , votre dossier d'imagerie ,les prises de sang qui auront été prescrites au préalable, votre fiche de consentement et le questionnaire médical rempli.
Vous intégrerez une chambre dans la clinique. On vous dotera d'une tenue. Une douche à la bétadine peut être proposée au préalable.
Puis vous êtes amené en brancard jusqu'à la salle de radiologie interventionnelle, vous serez alors pris en charge par le manipulateur en radiologie qui vous installera sur la table de radiologie.
Une anesthésie de type neuroleptanalgésie peut être effectuée selon les cas.

Déroulement de l’artériographie
Après des mesures d’asepsie rigoureuse locale et la mise en place de champs stériles.
Le radiologue fait une petite incision (0,5 cm) dans la peau et insère un petit tube de plastique, appelé désilet, dans une artère de l’aine ou du bras, variable selon le réseau artériel à explorer, après la réalisation d'une anesthésie locale. Ensuite un fil qui sert de guide avec un cathéter est introduit sous contrôle radiologique.
Puis il est injecté sous contrôle radiographique du produit de contraste pour permettre une cartographie diagnostique du réseau artériel. Plusieurs clichés sont réalisés au décours du geste

Une fois les acquisitions terminées, le radiologue retire le cathéter et presse sur l’incision dans pour arrêter le saignement. Un pansement compressif est mis en place. Pas besoin de points de suture.

L'intervention est de durée variable selon le réseau artériel à explorer.

ET APRÈS LE GESTE ?

Vous êtes conduit dans votre chambre, vous restez allité . Un suivi médical est effectué.
Puis vous repartez le soir même ou le lendemain selon le geste à votre domicile , avec les prescriptions d’antalgiques. Les images et le compte rendu vous seront fournit le jour même ou ultérieurement.

QUELS SONT LES RISQUES ?

L’artériographie présente normalement peu de risques. Voici certaines complications possibles :

  • douleur,
  • infection,
  • saignement, ecchymoses,
  • lésion à un vaisseau ou à un nerf,
  • réaction allergique au produit de contraste iodé,
  • insuffisance rénale souvent transitoire.