Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici
HTML content

Informations Coronavirus Covid-19


Pour tout examen, vous êtes prié(e) de vous présenter, dans la mesure du possible, seul(e) à votre rendez-vous, et avec un masque ou à défaut une écharpe vous couvrant le nez et la bouche.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, nous avons décidé de vous laisser repartir sans commenter vos résultats. Vous pourrez les récupérer via une adresse internet qui vous sera propre et spécifique.

En cas de fièvre, toux, difficultés respiratoires et si vous craignez d'être porteur du coronavirus Covid-19, rester chez vous et contacter votre médecin traitant.

Pour toute information concernant le Covid-19, composez le 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou connectez-vous à www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Continuez d'adoptez les gestes barrières (lavages soigneux et répétés des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, distance entre personnes d'au moins 1 mètre, pas d'embrassade ni de serrage de mains, etc…).

En fonction de l'évolution de la situation, nous vous communiquerons d'éventuels changements.

Loading color scheme

NÉPHROSTOMIE PERCUTANÉE

QU'EST CE QU’UNE NÉPHROSTOMIE PERCUTANÉE ?

L’urine, produite par les reins, s’écoule dans la vessie par l’intermédiaire de l’uretère qui est une sorte de tuyau. Une obstruction sur la voie excrétrice entraine un refoulement de l’urine dans les reins.
Une néphrostomie est une intervention qui consiste à insérer un cathéter dans vos reins, à travers la peau (percutanée) , pour drainer votre urine, qui stagne au niveau des reins secondairement à un blocage. Elle s’effectue sous guidage échographique et radiologique. C’est un médecin spécialement formé, un radiologue interventionnel, qui réalise l’intervention.
par un seul point d'entrée

QUELLE SONT LES INDICATIONS ?

1 - La principale indication est un blocage au niveau de l’uretère, qui va entrainer une douleur et une fièvre dans la région lombaire, mais certaines personnes peuvent ne présenter aucun symptôme.
Il faut soigner toute obstruction, même en l’absence de symptômes, car si l’urine ne peut s’écouler les reins pourraient cesser de fonctionner.
Le drainage par néphrostomie va permettre l’évacuation de l’urine accumulée au niveau du rein et donc soulager les symptômes et permettre aux reins de fonctionner.
Plusieurs causes peuvent être à l’origine du blocage de l’uretère: un calcul, une tumeur, une fibrose de l’uretère.

2 - Cette intervention peut également être effectuée dans le cas d’une perforation de l’uretère ou de la vessie qui entraîne une fuite d’urine vers d’autres régions de l’organisme. Cette fuite peut provoquer une douleur et une infection grave. Le drainage peut stopper la fuite et aider l’orifice à cicatriser.

3- Une néphrostomie est parfois effectuée pour vous préparer à une chirurgie ou à une autre intervention sur vos reins ou sur votre uretère, comme l’extraction d’un calcul rénal volumineux.

QUELLES SONT LES CONTRE INDICATIONS ?

Les contre indications absolues :

  • les troubles graves de la coagulation sanguine

Les contre indications relatives pour lesquelles des précautions particulières seront prises:

  • l’allergie à l'iode
  • la grossesse
  • la prise d’anticoagulant

COMMENT SE DEROULE LE GESTE ?

Préalablement au geste, en dehors de l’urgence, une consultation avec le radiologue ou le spécialiste est prévue. Il vous délivrera toutes les informations nécessaires concernant ce geste, ses indications, son déroulement et ses risques. Il sera important d'apporter vos dossiers d'imagerie.
Si vous avez des traitements anticoagulants ou antiagrégants, un protocole particulier sera mis en place en accord avec votre médecin traitant et/ou cardiologue.En effet ces traitements favorisent les saignements.
Il vous sera prescrit une prise de sang afin d'éliminer les problèmes de coagulation sanguine et d’évaluer votre fonction rénale.
Une hospitalisation peut être prévue pour effectuer le geste.

Le jour du geste,
Il est important d'être à jeun.Vous pouvez prendre vos médicaments habituels avec une gorgée d'eau 2h avant l'intervention, en accord avec le protocole établi au préalable avec le radiologue.
Il sera important d'amener votre dossier administratif ( carte de sécurité sociale, de mutuelle, les prescriptions) ainsi que votre dossier d’imagerie, les prises de sang qui auront été prescrites au préalable, votre questionnaire médical, votre fiche de consentement.
Vous intégrerez une chambre dans la clinique. On vous dotera d'une tenue.
Puis vous êtes amené en brancard jusqu'à la salle de radiologie interventionnelle, vous serez alors pris en charge par le manipulateur en radiologie qui vous installera sur la table de radiologie.

Déroulement du geste
Le geste débute par des mesures d’asepsie rigoureuse locale et la mise en place de champs stériles.
Votre radiologue interventionnel réalise une anesthésie locale sous guidage échographique pour endormir la peau et les tissus profonds dans la région où on vous insèrera le cathéter. Vous ne ressentirez ensuite qu’une pression lors de l’intervention.

Les trois étapes principales du geste réalisées sous guidage échographique et radiologique sont :

  • pose d’une aiguille dans les cavités rénales,
  • pose d’un fil-guide plus loin dans le rein,
  • et pose du cathéter de drainage qui est raccroché à une poche d’évacuation.

Ensuite le cathéter est fixé à la peau avec des fils de sutures et raccordé à une poche d’évacuation.
Un pansement est mis en place.

L'intervention est de durée variable, mais dure généralement 1 heure.

ET APRES LE GESTE ?

Une fois l’intervention terminée, le brancardier vous ramène dans votre chambre. Le personnel infirmier veillera sur vous. On vous indiquera quand vous pourrez vous alimenter et combien de temps vous devez rester alité. Etant donné que chaque personne est différente, il est impossible de prévoir combien de temps vous devrez rester à l’hôpital.

Les urines recueillies par la sonde peuvent être sanglantes, au décours immédiat et quelques jours après le geste, ce qui est normal, et d’autant plus si vous avez un traitement fluidifiant le sang. Un traitement antibiotique peut être mis en place avant, pendant, et après le geste d’autant plus s’il existe un contexte infectieux.

Si vous souffriez de symptômes de blocage avant la pose de votre cathéter de néphrostomie, vous remarquerez que ces symptômes disparaissent progressivement.
Puis vous aurez un suivi médical et d’imagerie spécifique à votre cas, et ceci déterminera la durée pendant laquelle vous aurez besoin du cathéter de néphrostomie.

QUELS SONT LES RISQUES ?

Il s’agit d’un geste relativement sûr. Cependant, malgré toutes les précautions prises, il peut exister des complications :

  • l’hémorragie
  • l’infection.
  • l’obstruction de la sonde, sa perméabilité devra être vérifiée régulièrement.
  • le déplacement de la sonde, il sera donc recommandé d’éviter les manœuvres de traction à ce niveau.

C’est pour cette raison que vous devez rester а l’hôpital après la pose du cathéter. Etant donné que chaque personne est différente, il est possible que certains risques associés а votre néphrostomie ne soient pas mentionnés dans cette publication.