Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici
HTML content

Informations Coronavirus Covid-19


Pour tout examen, vous êtes prié(e) de vous présenter, dans la mesure du possible, seul(e) à votre rendez-vous, et avec un masque ou à défaut une écharpe vous couvrant le nez et la bouche.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, nous avons décidé de vous laisser repartir sans commenter vos résultats. Vous pourrez les récupérer via une adresse internet qui vous sera propre et spécifique.

En cas de fièvre, toux, difficultés respiratoires et si vous craignez d'être porteur du coronavirus Covid-19, rester chez vous et contacter votre médecin traitant.

Pour toute information concernant le Covid-19, composez le 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou connectez-vous à www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Continuez d'adoptez les gestes barrières (lavages soigneux et répétés des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, distance entre personnes d'au moins 1 mètre, pas d'embrassade ni de serrage de mains, etc…).

En fonction de l'évolution de la situation, nous vous communiquerons d'éventuels changements.

Loading color scheme

EOS

QU’EST CE QUE L’EOS ?

C’est un système de radiologie à la pointe de la technologie. C'est une invention française issue des travaux qui ont valu le Prix Nobel de physique 1992 au professeur Georges Charpark.
Il permet l’étude d’un patient en position debout en obtenant des clichés simultanés de face et de profil du sommet de la tête jusqu’à la plante des pieds ;elle permet une analyse de la statique globale rachidienne et des membres inférieurs.
La réduction considérable des doses de rayons X (de 8 à 10 fois moins pour la radiologie bidimensionnelle et de 800 à 1000 fois moins pour la tomodensitométrie tridimensionnelle).
La reconstruction 3D de tous les niveaux ostéo-articulaires comme avec un scanner classique, mais l’examen étant effectué en position fonctionnelle debout ou assise ce qui n’est pas possible avec les appareils de tomodensitométrie (scanners) classiques.
L’impact de ce système sur la santé publique est fort, notamment chez des enfants scoliotiques qui subissent du fait de leur pathologie des radiographies fréquentes (tous les 6 mois) en période de croissance.

QUEL EST SON FONCTIONNEMENT ?

Il permet de réaliser des reconstructions tridimensionnelles et possède la capacité d’intégrer un filtrage multi-énergie. En effet, il permet l’acquisition simultanée de 2 radios de face et de profil par balayage de 2 faisceaux de rayons X plans perpendiculaires. A partir de ces 2 images, il est possible d’obtenir une reconstruction 3D de l’objet radiographié grâce à un logiciel intégré. La vitesse d’acquisition est de 50 cm/sec, la résolution est de 2 paires de lignes par mm.
La durée du balayage est de l’ordre de 15 s pour un adulte et, bien sûr, décroît avec la taille de l’individu. L’immobilité requise pendant la durée du balayage est cependant une certaine limitation chez les tous jeunes enfants dont certains ne réalisent pas cette immobilité. Les clichés obtenus sont numériques, non distordus (puisque le rayon est toujours perpendiculaire à l’objet). Ils peuvent être traités numériquement pour avoir un effet d’agrandissement sur une articulation précise par exemple. Ces images sont stockées informatiquement avec facilité et peuvent être délivrées sur des films après un éventuel traitement de certaines zones en fonction de la pénétration des rayons. Cette étape évite la répétition des clichés et permet d’utiliser au maximum la même acquisition radiologique.
Ce système permet également l’acquisition de données morphologiques et chimiques par un filtrage spectral grâce à la technologie du détecteur gazeux. La pleine exploitation de ces données spectrales permet une amélioration de la définition et du contraste des images, une grande précision des images 3D.

Par rapport au scanner, l’imagerie 3D EOS offre deux avantages considérables :
la reconstruction tridimensionnelle s’obtient à partir des seuls clichés initiaux de face et de profil avec l’avantage d’une diminution considérable des doses d’irradiation (de l’ordre de 800 à 1 000 fois moins que les reconstructions 3D scanner) ;
l’examen est réalisé en position debout, ce qui permet d’apprécier la réalité de l’appareil locomoteur en position “fonctionnelle” en tenant compte des contraintes liées à la gravité. Il s’agit en effet de données fort précieuses dans l’étude des déformations des membres et du tronc qui sont très souvent modifiées et aggravées en position debout.

QUELLES SONT LES INDICATIONS ?

Ce système est actuellement la méthode de référence pour le diagnostic et le suivi des anomalies de la statique rachidienne (scolioses), surtout chez les jeunes chez qui il permet, au prix d’une exposition minime, une mesure automatisée des angles, avec une reproductibilité et une qualité d’images inégalées. Chez les personnes plus âgées, l’intégration de la statique du rachis à celle du corps entier constitue un avantage majeur.

Il permet aussi l’étude des membres inférieurs dans leur ensemble, certaines radiographies segmentaires, l’étude de la statique pelvienne.
Dans la prise en charge des prothèses, il permet d’améliorer la planification informatisée préopératoire, de contrôler la bonne exécution chirurgicale de la planification et la bonne correction des déformations.

De plus, l’examen est effectué en position “fonctionnelle” debout ou assise, ce qui n’est possible actuellement par aucune autre méthode classique comme le scanner ou l’IRM.
La reconstruction 3D peut être obtenue dans des délais courts de l’ordre de 30 s pour un rachis complet. Ne faisant pas double emploi avec l’IRM, même si celle-ci évolue aussi vers la position debout, EOS permet des études de la pathologie ostéo-articulaire jusque là jamais réalisées (en particulier du rachis et des membres inférieurs) avec un examen d’ensemble de l’individu au lieu des segments fragmentés donnés jusqu’à présent par les moyens actuels, radiographies conventionnelles ou tomodensitométrie.

QUELLES SONT LES CONTRE INDICATIONS DE CE GESTE ?

Il existe des contre indications relatives :

  • l’impossibilité de tenir immobile quelques secondes;
  • la grossesse.

QUELS SONT LES RISQUES ?

C’est un examen totalement indolore.
Comme pour tout examen radiologique, des principes de précautions doivent être appliqués lors de l’examen, et plus particulièrement en cas de grossesse. Si vous êtes enceinte, vous devez le signaler à votre médecin ou lors de votre prise de rendez vous afin que l’on puisse prendre les mesures adaptées à votre cas.

COMMENT SE DÉROULE CET EXAMEN ?

Le jour J, il est important d’apporter votre dossier d’imagerie antérieur pour permettre les comparaisons et également vos documents administratifs ( carte vitale et carte de mutuelle).
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour du geste.


Dans un premier temps:
Vous êtes pris en charge par le manipulateur en radiologie, qui vous installera sur la table de radiologie EOS après un passage au vestiaire.
Votre coopération est essentielle, elle contribuera à la rapidité de l’acquisition et à la qualité des images.
L’acquisition est effectuée.
Une fois qu’elle est terminée ,vous vous rhabillez et on vous fera patienter en salle d’attente.
Pendant ce temps là, le manipulateur procède aux mesures sur l’acquisition.
Puis le médecin vous part du compte rendu qu’il a effectué.

Puis vous repartez avec le compte rendu et les images.