Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici
HTML content

Informations Coronavirus Covid-19


Pour tout examen, vous êtes prié(e) de vous présenter, dans la mesure du possible, seul(e) à votre rendez-vous, et avec un masque ou à défaut une écharpe vous couvrant le nez et la bouche.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus, nous avons décidé de vous laisser repartir sans commenter vos résultats. Vous pourrez les récupérer via une adresse internet qui vous sera propre et spécifique.

En cas de fièvre, toux, difficultés respiratoires et si vous craignez d'être porteur du coronavirus Covid-19, rester chez vous et contacter votre médecin traitant.

Pour toute information concernant le Covid-19, composez le 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou connectez-vous à www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Continuez d'adoptez les gestes barrières (lavages soigneux et répétés des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, distance entre personnes d'au moins 1 mètre, pas d'embrassade ni de serrage de mains, etc…).

En fonction de l'évolution de la situation, nous vous communiquerons d'éventuels changements.

Loading color scheme

CONE BEAM

QU’EST CE QUE LE CONE BEAM ?

Le Cone beam encore appelé « tomographie volumique à faisceaux coniques » ou Cone Beam Computed Tomography (CBCT) est un examen radiologique numérisé tridimensionnel situé à l’interface de l’orthopantomographie (radiographie panoramique OPT) et du scanner (tomodensitométrie) .Il est apparu vers la fin des années 90.

COMMENT FONCTIONNE LE CONE BEAM ?

La technique du Cone beam consiste en un générateur de rayon X qui émet un faisceau de forme conique traversant l’objet à explorer avant d’être analysé après atténuation par un système de détection. L’émetteur de rayon X et le détecteur sont solidaires et alignés.
A chaque degré de rotation, l’émetteur libère une impulsion de rayons X qui traversent le corps anatomique pour être réceptionnés sur le détecteur.
Le CBCT travaille avec un faisceau ouvert conique ce qui permet en une seule résolution de balayer l’ensemble du volume à explorer. En outre, il a la capacité de produire une haute résolution d’images dans plusieurs plans de l’espace en éliminant les superpositions des structures environnantes.
Le CBCT permet d’obtenir des reconstitutions en trois dimensions, avec une très bonne résolution spatiale des tissus durs minéralisés à savoir l’os et les dents.

Ses avantages :

  • Contrairement aux clichés radiologiques 2D comme le panoramique dentaire, il n’existe pas de phénomène d’agrandissement, de déformations géométriques, de distorsions.
  • Le CBCT est moins sujet aux artéfacts métalliques liés au matériel dentaire
  • Il est beaucoup moins irradiant qu’un scanner parce qu’il délivre une dose de rayons nettement plus faible.

Exemple :

  • Cliché rétro-alvéolaire numérique : 4 à 6 uSv,
  • Radiographie panoramique numérique : 10 à 15 uSv,
  • Cone beam : 50 à 250 uSv,
  • Scanner médical : 300 à 1300 uSv.

QUELLES SONT LES INDICATIONS DU CONE BEAM ?

Le CBCT est indiqué :

1 ) en odontostomatologie à chaque fois que les informations fournies par la clinique et la radiologie 2D ne suffisent pas à établir un diagnostic précis et qu’une image 3D est indispensable :

  • en implantologie pour une estimation du volume osseux au niveau du site implantaire, pour la planification numérique et la conception de guides chirurgicaux pour la pose d’implants. Pour leur suivi post opératoire, au moindre doute de complication après la réalisation de clichés standards (ostéo-intégration immédiate défectueuse, péri-implantite.) après la pose d’implant ou suite à un traitement pré-implantaire. Le Cone beam permet en effet l’estimation avec grande précision du succès des greffes osseuses et de leurs sites de prélèvement.
  • en endodontie pour la recherche et la localisation d’un canal radiculaire supplémentaire, pour un bilan péri-apical pré-chirurgical particulièrement dans la région maxillaire postérieure ou dans la région du foramen mentonnier, dans les cas de traumatismes alvéolo-dentaires;
  • en chirurgie buccale avant l’extraction de dents de sagesse pour voir le rapport des racines avec le nerf alvéolaire inférieur;
  • pour le bilan d’une pathologie radiculaire, type de fracture, résorption interne et externe, péri-apicale ou latéro-radiculaire;
  • en pathologie pour évaluer l’extension et les rapports des lésions kystiques et tumorales des maxillaires.

2) en ORL et Maxillo-faciale

  • réalisation d’un bilan des ATM (articulation temporo-mandibulaire)
  • exploration des sinus des maxillaires et des fosses nasales,
  • exploration du rocher car moins irradiant. Il s’est révélé performant pour l’étude des différentes structures de l’oreille moyenne et de la capsule otique ainsi que pour le suivi post-opératoire des implants d’oreille moyenne ou cochléaires.

3) en orthopédie
En effet certains cone beam (non disponible chez selimed63 pour le moment) peuvent permettre l’étude articulaire et ligamentaire de certaines articulations comme le poignet, la recherche de lésions fracturaire ou de corps étrangers.

QUELLES SONT LES CONTRE INDICATIONS DU CONE BEAM ?

Il n’existe pas de contre indication absolue à la réalisation du cone beam.

COMMENT SE DÉROULE L’EXAMEN ?

Le jour J, il est important d’apporter votre dossier d’imagerie antérieur pour permettre les comparaisons et également vos documents administratifs ( carte vitale et carte de mutuelle).
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour du geste.

Dans un premier temps :
Vous êtes pris en charge par le manipulateur en radiologie qui vous amène jusqu’à la salle d’examen.
Votre tête est installée dans l’appareil et maintenue par un système de contention. Une pièce en plastique sera placée entre vos dents de manière à ce que vous mâchoires soient légèrement écartées. L’acquisition du cliché dure environ 10 à 20 secondes durant lesquelles vous devez rester immobile.
Votre coopération est essentielle, elle contribuera à la rapidité de l’acquisition et à la qualité des images.
Une fois l’acquisition terminée ,vous vous rhabillez et on vous fera patienter en salle d’attente.
Pendant ce temps là, le manipulateur procède à l’impression des images et à la gravure du CD.
Puis le médecin vous fait part du compte rendu qu’il a effectué.
Vous repartez ensuite avec le compte rendu et les images.

QUELS SONT LES RISQUES ?

C’est un examen totalement indolore.
Comme pour tout examen radiologique, des principes de précautions doivent être appliqués lors de l’examen, et plus particulièrement en cas de grossesse. Si vous êtes enceinte, vous devez le signaler à votre médecin ou lors de votre prise de rendez vous afin que l’on puisse prendre les mesures adaptées à votre cas.